En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Transports spéciaux

Un transport très spécial : antennes de radiotéléscope de France au Chili

C’est un projet européen de l’observatoire européen austral (European Southern Observatory ou ESO). À l’observatoire du Cerro Paranal, il y a quatre télescopes principaux de 8,2 mètres, qui, avec les quatre télescopes auxiliaires de 1,8 m (les « AT »), constituent le Very Large Telescope (VLT). Il s’y trouve de plus un télescope de 4 m (VISTA) et un de 2,5 m (le VLT Survey Telescope).

L’observatoire astronomique du Cerro Parana, situé dans le désert d’Atacama au nord du Chili, permet l’étude des astres dans les longueurs d’onde allant de l’ultraviolet à l’infrarouge. Il s’agit d’un projet de l’observatoire européen austral (European Southern Observatory ou ESO), qui comporte quatre télescopes principaux de 8,2 mètres plus quatre télescopes auxiliaires de 1,8 mètres qui forment le Very Large Telescope (VLT), ainsi qu’un télescope de 4 mètres (VISTA) et un de 2,5 mètres (le VLT Survey Telescope)

Fabriquées pour partie en France, ces antennes, livrées en plusieurs blocs ou demi-paraboles, devaient être acheminées jusqu’en Amérique du Sud sans rencontrer la moindre nuisance qui risquerait d’endommager le matériel. Socitec a participé à la sécurité du transport et de la logistique avec la conception, le dimensionnement et la fourniture des suspensions positionnées sur les camions de transport, et le monitoring des chocs et vibrations durant le transport.

Sa mission lors du transport était de vérifier la bonne conformité de l’installation et procéder au suivi des mesures durant toute la durée du trajet, de la France au Chili, à partir de la modélisation des camions, du chargement sur le camion et de son roulage.

Tous les kilomètres parcourus ont été monitorés par l’équipe d’ingénieurs détachée pour l’occasion, coordonnant avec les chauffeurs la régulation de la vitesse, jusqu’au dernier mètre (l’observatoire culmine à 2 635m). Le point d’entrée de la base s’étendait en effet sur 13 kilomètres de piste ondulée et déformée.

La mesure des vibrations sur la plateforme de transport Soyouz

Socitec est intervenue dans la qualification du matériel utilisé pour le transport de la tête de la fusée Soyouz sur la base de lancement en Guyane.
Le transport de ces pièces hautement techniques et stratégiques exige une véritable expertise. Des compétences particulières sont requises pour assurer la sécurité du matériel lors de son acheminement et de son chargement.

Socitec, habituée des projets très spécifiques liés à l’aérospatial, a dimensionné la remorque de transport et a suivi les essais de remorquage en Guyane. Les niveaux d’accélération à ne pas dépasser, les enregistrements des réactions de la remorque au profil route, le comportement général de la remorque ont été suivis, contrôlés et validés.

Protéger des cellules d’avion lors de leur transport inter-usines

Le transport de cellules complètes d’engins aéronautiques demande des dispositions particulières. La fragilité des pièces associée à des transports multimodaux (route et mer) demande de définir des solutions sur-mesure pour protéger le matériel contre les chocs et vibrations rencontrés lors des déplacements entre les différentes sites de fabrication et d’assemblage des avions.

Socitec est intervenu dans le calcul de la définition de la limite à valider pour ne pas menacer l’intégrité de la cellule transportée. Des amortisseurs à câble ont ainsi été développés et intégrés entre la cellule et la remorque. Ces solutions d’amortissement, de 2 à 3 tonnes chacune, filtrent les vibrations générées par le roulement et les déplacements. Leur composition en inox répond aux contraintes d’oxydation liées au transport maritime et à l’environnement salin.

Les amortisseurs à câbles permettent également une durée de vie étendue de la solution, supérieure à 20 ans, ne nécessitant pas de maintenance.