En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Protéger les onduleurs et groupes électrogènes d’une centrale nucléaire

Alors que les spectres de séismes pris en compte pour le dimensionnement des centrales nucléaires sont devenus plus sévères suite à la catastrophe de Fukushima, il était indispensable de trouver une solution alternative aux boîtes à ressorts utilisées habituellement. Une solution qui protège les équipements présents dans les centrales nucléaires en filtrant les séismes et les accélérations transmises.

Socitec a alors proposé un système de découplage par amortisseurs à câble et justifié ce choix par calculs et essais de caractérisation. Le système a été qualifié au séisme sur un excitateur électrohydraulique par le laboratoire Sopemea.

Le choix s’est porté sur l’amortisseur à câble car ce type de câble enroulé en forme de spire possède à la fois des capacités d’élasticité et d’amortissement importantes, et de grandes capacités de déformation et de dissipation. L’équipement est par ailleurs insensible à la température, l’humidité et aux agents chimiques et peut donc durer aussi longtemps que le matériel qu’il protège.

SYMOS, une modélisation dynamique de réaction des équipements aux ondes sismiques

Dans le cadre de la réalisation de suspension par des amortisseurs à câble d’un onduleur en condition de séisme, Socitec a utilisé le logiciel SYMOS pour modéliser des équipements montés sur des amortisseurs, représentés par des liaisons élastiques aux propriétés de raideur et d’amortissement non-linéaire.

Le logiciel SYMOS permet d’intégrer différentes types de modèles d’amortissement (visqueux, frottement sec, structural…) pour obtenir des modèles très élaborés.